DIAPORAMA & MULTIVISION

Historique

Le mot "Diaporama" est né en 1958, à Vichy, lors de la première manifestation officielle mettant en compétition des montages audiovisuels réalisés à partir de diapositives.

Ces montages, accompagnés d'un accompagnement sonore synchronisé, étaient projetés à l'aide de deux projecteurs en fondu enchainé.

La Multivision est apparue beaucoup plus tard avec l'avènement des ensembles multi-projecteurs. Mais le support, c'est à dire la diapositive et l'écriture sont identiques.

Les techniques apparues dans le courant des années 1980 et mises à disposition des réalisateurs, en particulier en "Multivision" permettant de projeter des images justaposées sur écran panoramique, en ont fait une activité encore plus passionnante et beaucoup plus spectaculaire pour le spectateur puisque ces images, composées à partir de plusieurs projecteurs peuvent être construites et recomposées dans le temps suivant les exigences du scénario.

De part la qualité de leurs images, leur technicité et leur aspect spectaculaire, le diaporama et la multivision sont des modes d'expression à part entière qui ne peuvent être comparés ni au cinéma, ni à la vidéo. Ils bénéficient d'une écriture originale dans laquelle le son et l'image sont intimement liés de manière à devenir un tout indissociable capable de nous faire rêver, rire ou pleurer suivant le sujet mis en scène.

Leur écriture en est facilitée par le fait que dans notre mémoire le mouvement n'existe pas ou peu, et que nos souvenirs se concrétisent presque exclusivement par des images fixes. Sergio Leone, grand réalisateur de cinéma s'il en est, a souvent utilisé la force du mouvement et de l'expression figés, qui se transforment en image fixe dans notre mémoire, pour accentuer l'importance de la scène ou du moment vécu.

La différence entre le Diaporama et la Multivision est liée à la technique de projection, puisqu’en :

  • Diaporama ou Monovision l’image produite sur l’écran est générée par la convergence de tous les projecteurs en un seul point, simultanément ou non, donc sur un seul écran.

  • Multivision ou Multi-Images l’image plein écran est générée par la convergence des projecteurs, simultanée ou non, en plusieurs points permettant ainsi de créer des images composites, juxtaposées ou panoramiques.

Cette Image issue de la diapositive 24x36, située dans le paragraphe Diaporama, a été dupliquée sur la moitié de sa hauteur en trois diapositives : une de la partie droite de l'original (1a); une de la partie gauche (1b) et la troisième (1c) de la partie centrale (pour éviter une coupure au centre). Ces trois diapositives sont ensuite projetées avec trois projecteurs pour reconstituer la photographie panoramique ci dessus (d'où la dénomination Multivision au standard "softé 2+1").

Dans notre cas nous utilisons en diapositives 8 projecteurs sur écran panoramique et deux standards: la Multivision (standard softé 2 + 1) et la Monovision (standard simple au format diapositive).

Diaporama et Mutivision en Numérique

Globalement le passage au numérique ne change rien sur le fond si ce n'est sur le matériel à utiliser. Il est globalement identique à mettre en oeuvre en dehors du micro-ordinateur qui devra être plus puissant en numérique et des supports de projection (diapositives et projecteurs argentique, fichiers de type *.exe et vidéo-projecteurs en numérique).

Aussi le choix entre l'un et/ou l'autre de ces 2 systèmes sera plutôt une histoire d'investissement et/ou de préférence et nous nous garderons bien de rentrer dans ce débat.

MD le 11/11/05 modifié le 15/10/06

Contactez notre point Info pour toute question liée à m.objects >>>.Copyright 2010 . M D . Tous droits réservés.<<<